Un bon mentor vous évite des erreurs…

Le mentorat(mentoring en anglais) désigne une relation interpersonnelle de soutien, une relation d’aide, d’échanges et d’apprentissage, dans laquelle une personne d’expérience, le mentor, offre sa sagesse acquise et son expertise dans le but de favoriser le développement d’une autre personne, le mentoré, qui a des compétences ou des connaissances à acquérir et des objectifs professionnels à atteindre.

Les Siciliens ont l’habitude de dire que la vie est tellement difficile qu’il faut plus d’un père pour éduquer un enfant. C’est ainsi que naquit la notion de parrain en Italie qui se répandit après partout dans le monde. Le mentor n’est pas un parrain, ni un ami, ni un professeur, encore moins un précepteur (cf. Télémarque, fils d’Ulysse). C’est une personne qui vous aide à devenir la personne que vous désirez devenir sans faire les choses à votre place.

L’être humain dans son processus de construction a besoin d’un modèle pour mieux se projeter dans l’avenir. Ce n’est pas par hasard que les adolescents placardent leur chambre d’images de stars de la musique, du sport ou autre. 

Il en est de même pour la carrière. Dans notre inconscient collectif, le choix de notre carrière ou notre choix d’orientation a été probablement influencé par l’admiration portée à une personne de notre milieu : l’oncle avocat éloquent, la tante institutrice rigoureuse, le père travailleur, l’homme d’affaires le plus riche du quartier, le député du village avec sa voiture de fonction et son chauffeur…

Quand on se bâtit et qu’on devient moins influençable, on pense qu’on peut se passer d’avoir des modèles. Or, le chemin le plus facile pour réussir professionnellement est de se trouver un mentor. Une personne d’expérience dans votre domaine, bienveillante, qui porte vos valeurs et peut vous conseiller afin que vous puissiez grandir plus aisément dans votre projet entrepreneurial ou de carrière.

Quels sont les critères qui doivent nous guider dans le choix d’un bon mentor ?

  1. Une personne qui a le relationnel facile et qui a réussi dans son domaine

Vous devez choisir une personne qui a le même langage que vous, dont la parole fait résonance au fonds de vous ; qui vous ressemble ou encore en qui vous vous voyiez quand vous aurez réussi ou atteint vos objectifs ? Le mentor doit avoir réussi et vous guidera dans votre cheminement. Il est indispensable que vous vous entendiez avec lui.elle, et qu’il possède les compétences et les compétences nécessaires que vous devez développer dans votre domaine.

  1. Une personne disponible et capable d’écouter

La rétroaction est la clé de réussite d’une relation mentor.e — mentoré.e. Elle n’est possible que quand les deux interlocuteurs communiquent. Votre mentor doit être une personne disponible. Quand elle s’engage à vous aider, elle doit dégager du temps pour vous et vous le prouver. Cette personne doit aussi avoir une grande capacité d’écoute, surtout une écoute active (savoir poser les bonnes questions, s’assurer avoir compris, relancer les sujets, donner un retour favorable).

  1. Une personne qui a de l’expertise dans le domaine qui vous intéresse et qui a beaucoup de leadership

Ne devient pas mentor.e qui le veut. Mais qui en a les connaissances nécessaires. Dans bien de domaines, les années de pratique et d’expérience sont essentiels pour légitimer votre expertise. Vous voulez devenir cardiologue, il est normal que vous vous trouviez un excellent cardiologue, ayant plus de 15 années de pratiques de spécialité, donnant des cours à la faculté de médecine, et même des conférences de par le monde.

  1. Une personne capable de vous tenir responsable de vos engagements

Un.e mentor.e n’est pas votre ami.e. Il.elle doit pouvoir vous demander des comptes sur votre plan d’action. Vous responsabiliser sur vos engagements et demander des comptes. Quand une personne investit son temps en vous (et souvent de façon bénévole), et veut faire de vous une meilleure personne, elle est exigeante sur le résultat. Donc, vous devez être prêt avant de vous engager dans une relation de mentorat au risque de décevoir la personne qui s’engage à vous aider.

Qu’est-ce qui fait la réussite d’une relation de mentoring ?

Comment franchir le pas et se trouver un mentor?

  1. Connaitre votre besoin : pourquoi me faut-il un mentor ?

Tout part de ce point. Quand, au fonds de nous, nous nous sentons limité.e dans notre évolution professionnelle, quand nous sentons qu’il nous faut un coup de pouce, mais pas sous forme de leçons, de cours ou encore de formation, quand nous sentons qu’il nous manque des cases pour avancer, alors l’idée de se faire accompagner germe petit à petit dans notre esprit.

  • Avoir un maximum de préparation : 

Pour avoir plus d’impacts, pour réussir cette relation, vous devez vous préparer. Vous devez être motivé.e, lui prouver que vous avez des raisons de vouloir réussir, vous faire remarquer par vos compétences. Vous devez suivre son modèle et fonctionner selon le plan d’action qu’il.elle vous aurait conseillé. Vous devez travailler votre ouverture d’esprit et savoir accepter les critiques constructives.

  • Fixer le type de relation

Selon votre besoin et vos projets, vous pouvez définir le type de mentor que vous recherchez et aussi son niveau par rapport à vous : vous recherchez un ainé de quelques années d’expérience de plus ? Un professionnel accompli qui va vous prendre par la main ? Ou encore une figure publique qui vous inspire et que vous pouvez simplement suivre sur les réseaux sociaux, partager ses actions et vous calquer sur son modèle ? Vous voulez des relations très proches ? Des contacts personnalisés ? Un suivi adapté sur mesure ?

  • Établir les raisons de son apport

Plusieurs structures, des écoles, des universités et même des entreprises ou encore des ordres professionnels favorisent le processus du mentorat. Il est donc très habituel de se faire questionner sur ce que le choix de cette personne vous apporte. Il ne suffit donc pas de cocher un nom, de lire un parcours de mentor. e ou encore de prendre le meilleur dans votre domaine. Il faut beaucoup plus. Il doit exister une bonne harmonie et une fusion dans la relation. Les critères relationnels ont une grande importance dans le choix du mentor.e.

  • Trouver le mentor

Google est votre meilleur ami : tenez compte de votre domaine professionnel, de préférence aussi de votre zone géographique. Même si de nos jours, ce type de relation peut se faire virtuellement, la rencontre physique de votre mentor peut être quelque chose de très décisif et ancrer plus la relation entre vous.

Avez-vous déjà un mentor? en avez-vous déjà eu? ou encore, vous venez d’en prendre la mesure?

Je suis toujours disponible pour en parler avec vous.

Votre lumière, qui vous envoie des doses d’amour.

Lüella.

Publié par Lüella A.

M.Sc en Développement des Personnes et des Organisations, consultante en dynamisation et gestion de carrière, je mets à votre service plusieurs années d'expériences et des pratiques de management bien éprouvées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :